L'accès à plus de confort thermique au quotidien

Le confort thermique s'obtient par différents moyens. La domotique est un de ces moyens puisqu'elle joue un rôle de régulateur : elle permet, malgré les fortes amplitudes thermiques à l'extérieur, de maintenir facilement une température constante dans l'ensemble de votre foyer grâce à l'installation d'un thermostat programmable. Par ailleurs, une mauvaise isolation impacte considérablement le confort de vie. Ainsi, les travaux d'isolation (toiture, sols, murs) permettent de résoudre les problèmes liés aux déperditions de chaleur avec pour objectif de conserver la chaleur en hiver et de l'éviter en été. Parmi ces travaux, le double vitrage est un point important puisque l'amélioration de l'isolation des fenêtres contribue à éliminer les courants d'air. On compte encore les travaux de ventilation pour lutter contre les problèmes d'humidité. Ne pas oublier, enfin, le renouvellement des installations : l'installation de meilleurs équipements (chaudière à condensation, pompe à chaleur) rend leur utilisation plus facile au quotidien.

La réduction de sa facture d'électricité en agissant pour l'environnement

La rénovation énergétique permet de se rapprocher d'une forme d'indépendance économique puisque dès lors, vous n'êtes plus autant tributaire des énergies traditionnelles et de leurs variations de prix. De plus, les aides financières prévues par l'État sont proposées pour faciliter la réalisation d'un certain nombre de travaux favorisant une diminution de la consommation d'énergie. Parmi ces travaux, on compte par exemple l'isolation des murs extérieurs et de la toiture, la protection des parois contre le rayonnement solaire, le remplacement des portes ou portes-fenêtres extérieures, la pose de fenêtres à double vitrage ou de systèmes de ventilation plus performants. Citons encore l'installation de systèmes de chauffage utilisant une source d'énergie renouvelable (biomasse, géothermie, énergie solaire, éolienne, hydraulique) : pompe à chaleur, chaudière, production d'eau chaude... Sans oublier la mise en place d'un système de programmation de chauffage ou enfin d'une borne de charge de véhicule électrique.

La valorisation de son patrimoine immobilier

En matière de performance énergétique, les obligations de l'acheteur sont de plus en plus complexes. Avec l'obligation récente pour le vendeur de devoir présenter un DPE (Diagnostic de Performance Énergétique), une bonne performance énergétique (c'est à dire une consommation énergétique faible) est désormais synonyme de qualité pour les potentiels acheteurs car votre logement est plus économe, ce qui contribue à augmenter sa valeur. Les petits travaux (menuiserie, peinture, décoration, réparation) n'augmenteront pas significativement le prix de votre maison. Allez donc directement à l'essentiel en privilégiant les "travaux de fond" (suppression des déperditions d'énergie, exploitation des énergies renouvelables comme avec l'installation d'un chauffe-eau solaire) : ils permettent de réduire la facture énergétique annuelle de votre bien immobilier et d'augmenter son classement dans l'étiquette énergétique (en passant de D à B par exemple). Une maison aux normes est déjà prête pour l'avenir.

L'accès aux aides financières pour la rénovation

Il est important de profiter de ces aides le plus tôt possible car leurs modalités (montant, validité) peuvent changer chaque année, au rythme des lois de finances. Il existe principalement deux aides, pouvant être cumulées. La première est l'éco-prêt à taux zéro : il est réservé aux propriétaires et copropriétaires. Les conditions principales pour y avoir accès sont soit la réalisation d'un "bouquet de travaux", soit la réalisation de travaux ayant pour conséquence une performance énergétique minimale (qu'il faudra valider avec un bureau d'études thermiques). La seconde est le CITE (Crédit d'Impôts pour la Transition Énergétique) : cette aide est ouverte aux propriétaires ou aux locataires occupants le bien immobilier et permet de déduire de vos impôts 30% des dépenses d'équipements et mains d'œuvres. Le montant de l'aide dépend essentiellement du nombre de résidents dans le logement. Dans tous les cas, n'oubliez pas qu'il est nécessaire de faire appel à des professionnels RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) qui sauront dresser un devis précis pour vos travaux.